En province de Liège, Nathalie Thorez, nous a décrit son parcours pour atteindre sa diversification, dans son cas, valoriser son lait en fromage.

Une réflexion poussée a guidé cette agricultrice vers le choix qui correspondait le mieux à ses besoins !

Son exemple montre qu’il faut du temps, beaucoup de formations, de réflexion avant de se lancer dans un projet.

Elle s’est formée dans des fermes en France pour la fabrication de tome puis de brie, mais pas de bon feeling à la suite de ces expériences…

C’est en Suisse que Nathalie a rencontré un produit et une manière de travailler qui répondait à ses aspirations.

C’est sur cette base et grâce à cette expérience qu’elle a développé son projet, un projet qui tenait la route humainement dans son exploitation (30 vaches), en étant capable de fabriquer seule son fromage.

Réussir une diversification nécessite de faire parfois de multiples formations pour trouver ce qui  convient en termes de produits, d’organisation de travail et d’accomplissement personnel.

C’est rencontrer les bonnes personnes ressources qui transmettent leurs savoirs, leurs expériences pour fabriquer un produit de qualité.

Il est impératif de juger si la diversification rencontre bien ses aspirations.

L’expérience de Nathalie prouve qu’à plusieurs reprises, certaines productions ne lui convenaient pas !

Les formations suivies lui ont ouverts les yeux pour faire le bon choix.

Il faut connaître toutes les conséquences induites par le produit, organisation du travail, temps de travail, recherche de la qualité, commercialisation, épanouissement personnel et impact financier durable ! Lorsque l’investissement est réalisé, il est trop tard pour faire marche arrière…

Nathalie nous a démontré qu’il faut garder du temps pour soi, un temps de repos.

Elle a construit son projet en organisant son temps de travail. En effet, elle produit du fromage de mars à octobre et puis elle tarit toutes ses vaches. L’hiver est temps de repos.

Elle a aussi testé le fait qu’il faut être capable de maîtriser la production journalière quand survient un contre temps, une « cata » ! Il faut rester maître de son travail et de soi-même.

La réflexion dans son choix de type de production a été déterminante pour l’adapter dans sa ferme, dans son mode de fonctionnement, sa sensibilité et garder une qualité de vie.

La réussite d’un projet est lié à plusieurs facteurs, se connaître afin que celui-ci soit en harmonie avec soi, sa famille, son type de ferme, une maîtrise parfaite du produit et adapté à son contexte.

Nathalie nous a démontré qu’un projet analysé et préparé avec intelligence et patience est un gage de réussite.

Devenir membre UAW

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp