Je m’appelle Natacha Perat, 57 ans, mariée, deux enfants (Cyril, 26 ans, vétérinaire rural et Sarah, 22 ans, étudiante Master en Facility management après un bachelor en comex).  Je suis ingénieur agronome (spécialité Eaux et Forêts) sortie de Gembloux et je vis à Vezin (commune de Andenne) depuis 1989.

Cela fait plus de 25 ans que vous travaillez pour la Foire de Libramont, quel y a été votre parcours et qu’est-ce qui a motivé cet engagement ? 

J’ai été engagée à la Foire de Libramont pour une mission court-terme de 5 mois qui consistait à coordonner le thème forêt bois.  La Foire n’avait aucun spécialiste « filière bois » à l’époque et ce travail était confié au Centre wallon du Bois.  La fermeture de ce Centre a obligé la Foire à intégrer cette compétence au sein de son équipe. 

J’ai trouvé cette mission d’abord mais surtout l’entreprise et l’ensemble de son secteur d’activités passionnants et…, j’y suis toujours 30 ans plus tard.

En quoi consiste votre rôle d’Administrateur déléguée de la Foire de Libramont, et en particulier comment êtes-vous au service des agricultrices et agriculteurs au travers de cet événement ?

Mon rôle consiste à faire le maximum pour que les équipes puissent développer des activités et des produits au service du monde agricole, le tout en cohérence avec la mission et la stratégie de la société et dans le respect de nos valeurs.  Je pense que la valeur que nous offrons aux agriculteurs et agricultrices consiste en plusieurs éléments :

  • Une visibilité positive (dans les médias mais aussi auprès des consommateurs) ;
  • Une contribution à la création de la confiance entre la société et le monde agricole ;
  • Un accès aux innovations du secteur qui permettent aux agriculteurs(trices) de faire évoluer leurs exploitations et de créer les modèles agricoles de demain ;
  • Un moment de convivialité exceptionnel qui permet aux agriculteurs(trices) et leur famille de partager des moments agréables.   

Qu’est-ce qui vous passionne le plus dans votre fonction ?

Très certainement la diversité des tâches, la réinvention perpétuelle de nos actions et des rencontres (il n’y a pas de place pour la routine), mais surtout la richesse des rencontres humaines.

Quelles sont les difficultés que vous avez pu rencontrer en tant que manager et maintenant Administrateur déléguée de la Foire de Libramont ?

La Foire de Libramont c’est une entreprise, je dirige cette entreprise et à ce titre je rencontre toutes les difficultés de tous les patrons : il faut assurer la rentabilité en préservant la mission de l’entreprise, s’entourer des bonnes compétences et toujours garder le cap dans un monde en plein bouleversement.  C’est un challenge quotidien qui doit rendre humble.  Mon objectif c’est d’engranger un peu plus de réussites que d’échecs et de tirer les leçons de mes échecs.

Quelle est votre plus belle réussite ou le projet qui vous rend la plus fière ?

Ce qui me rend le plus fière ce sont les projets qui naissent à Libramont parce que les bonnes personnes s’y sont rencontrées (si je prends des exemples récents, je citerais la création de la marque de viande BBB Cornù  ou encore la création du Nautile sylvestre, nouveau système de construction bois ou, un peu plus ancien, la création du rayon « Produits locaux » chez Carrefour).

Ce qui me rend fière c’est de permettre à des gens qui défendent des intérêts différents (voire divergents) de se rencontrer au sein de nos commissions par exemple, d’apprendre à se connaître, de se parler et se respecter et de finir par créer des choses ensemble. 

Ce qui me rend fière n’est pas une réussite personnelle qui n’a que très peu d’intérêts ; ce qui me rend fière c’est de développer un outil au service du monde rural.

Cette année 2020 est plutôt « exceptionnelle », pas de Foire de Libramont… Avez-vous prévu un dispositif différent de manière à ce que nous puissions vivre une partie de ce qu’aurai pu être la Foire de Libramont 2020 ?

Si la crise du COVID 19 a balayé tous les plans ou prévisions et met l’entreprise Libramont dans une situation d’urgence vitale absolue, elle remet également en lumière nos fondamentaux, rappelant à l'ensemble de notre société, l’importance de l'autonomie alimentaire ou la relocalisation de l'économie.  Dans ce contexte, l'annulation de la Foire en 2020 risquait de nous priver d’un moment stratégique de sensibilisation, alors que nous avons plus que jamais besoin d’un espace médiatique fort, de lieux de rencontres et d’échanges sur les solutions innovantes. 

Les activités menées en 2020 seront réunies sous

Un thème :

 Notre agriculture, une question de vie.

3 Objectifs :

  1. Assurer la pérennité et réinventer le modèle pour 2021
  2. Contribuer à la relance économique du secteur
  3. Accompagner le monde agricole dans des moments de fortes turbulences

3 Formats :

  • Libramont on tour « Vous ne pouvez pas venir à la Foire cette année alors c’est nous qui venons chez vous »

Durant le mois de juillet, nous enverrons une équipe de tournage dans les exploitations, chez les fournisseurs ou les transformateurs.  Les vidéos tournées seront diffusées dans Libramont on line (TV – radios – web et réseaux sociaux…)

  • Libramont on line

Toute la matière récoltée dans Libramont on tour ainsi que des émissions radio-TV sera diffusée au cours de l’année 2020

  • Libramont on site : Agrisommet, organisation les 3 et 4 décembre 2020 dans les halls de Libramont d’un événement physique 100% réservé aux professionnels (un confex : les matinées sont réservées aux conférences et un salon s’ouvre l’après-midi)
Image
Foire de Libramont 2020

Devenir membre UAW

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp